Blog qui se veut mon antre d'articles, de commentaires, de pensées, de réflexions autour de ce que je fais de mieux dans ma vie professionnelle : écrire, décrire, analyser. Sur les gays, sur le retour de l'ordre moral, sur le sida, français et étranger, se veut un relais, en espérant que les gays se remobilisent.

jeudi, mai 19, 2005

Une autre raison pour voter non

"Het Hooggerechtshof van Chili heeft een vonnis van een lagere rechtbank bevestigd dat het hoederecht van een lesbische moeder ontnam over haar dochters. Ze mag haar kinderen nog één weekend per maand zien.

De rechtbank oordeelde dat Karen Atala's lesbische geaardheid een negatieve invloed kan hebben op de ontwikkeling van haar kinderen en verwarring kan zaaien over de seksuele rollen.
Atala ging in beroep tegen de uitspraak van de lagere rechtbank en stapte naar het Hooggerechtshof met de hulp van een mensenrechten-organisatie. Zij beschuldigden Chili van flagrante discriminatie.

Het Chileense Hooggerechtshof bevestigde de eerdere uitspraak, maar gaf geen uitleg. Wel liet de rechtbank weten dat ze een geschreven verklaring gaat overmaken aan de regering."


C'est exactement ce qui m'est arrivé aujourd'hui par téléphone : une famille, un emère dont on va en lever l'enfant.

De temps en temps, je fais des traductions directe pour des personnes ne maîtrisant pas le français. J'ai reçu aujourd'hui un appel d'une assistante sociale qui reçoit une famille estonnienne, apparemment pour la deuxième fois, avec cette différence qu'aujourd'hui, l'Estonie fait partie de l'Europe et qu'en 2003, cette famille ( = homme, femme et enfant) ne peut plus avoir recours à une demande d'asile.

Que dire? Si ce n'est que je hais les assistantes sociales et leurs manières saintes nitouches de résoudre un problème. Culpabiliser et moraliser semblent être écrits dans leur profil de poste, et surtout, surtout, ne soyez pas sensible à ce que vous voyez puisque ce que vous voyez, n'est pas la réalité.

Bref, cette famille - épuisée, expilsée, rejetée de partout et ne demandant pas plus qu'un simple geste humanitaire, humain.. - venue dans une ville française ne demande que de l'aide puisque dans leur pays, l'Estonie donc, les prix sont élevés et la corruption et la criminalité, y compris par le gouvernement, est toujours aussi existant.

La seule réponse que cette assistante sociale a - je n'en veux pas à la personne, mais au système, et puis merde! si cette assostante était un peu plus intelligente et humaine, elle aurait fait des choses pour cette famille - "je vais voir avec mon chef, mais ça ne va pas être possible. Y en a marre des gens qui viennent de l'Est chez nous. Cette famille ne doit pas croire qu'elle a tous les droits. Loin de là. Le seul droit qu'elle a, c'est de pouvoir circuler librement. S'il est veut s'installer en France, elle n'a qu'à le faire par ses propres moyens".

Et puis... et puis, cette même assistante sociale menace la mère de famille d'enlever son bébé pour raison : enfant en danger (l'enfant est né en France).

ça aussi c'est Gaywatch... et Gaywatch c'est résolulement "NON!" à cette Europe.

Bonne nuit